NOS CONSEILS

LES HÔTELS

CONSTAT

Beaucoup d'hôtels se disent être accessibles aux personnes à mobilité réduite mais "accessible" ne veut pas dire "adapté". Aussi, faites preuve d'une grande prudence lors de vos recherches et demandez toujours des photos !

SOMMAIRE

   

Nos conseils

Sites Internet spécialisés

Sites Internet avec critère accessibilité

Notre expérience

La réglementation

NOS CONSEILS

- Avant de commencer vos recherches, dressez une liste des prestations souhaitées. Les besoins en termes d’accessibilité sont propres à chacun selon son type de handicap. Par exemple, avez-vous besoin d'une douche italienne avec un siège de douche et une barre de maintien, ou une baignoire avec une assise peut-elle vous convenir?

- Consultez les offres sur des plateformes d'hébergements spécialisées ou sur des sites qui proposent le critère "accessibilité PMR" dans la recherche. En France, la marque nationale Tourisme & handicap garantit l'accessibilité des lieux ayant été labellisés.

 

- De plus en plus d'hôteliers proposent des chambres accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Mais encore une fois, "accessible" ne signifie pas "adapté"!

 

- Les normes d'accessibilité ne sont pas les mêmes d'un pays à un autre : attention lorsque vous recherchez un hébergement à l'étranger ! Il nous est souvent arrivé de voir des chambres PMR avec une baignoire ou une douche italienne sans siège de douche pour s'asseoir. Mais cela est malheureusement valable pour la France aussi...

- Nous vous recommandons vivement d’appeler ou d’envoyer un mail aux hôteliers. Détaillez vos besoins spécifiques et demandez toujours des photos de la chambre, de la salle-de-bain et des WC. Ne vous fiez jamais à ce qu’on vous dit, aussi sincère votre interlocuteur vous semble-t-il : il ne vit pas votre handicap et ne sait pas à votre place ce qui vous est indispensable au quotidien.

 

- Côté financier, partir en basse saison et en dehors des vacances scolaires permet de faire des économies. Les logements sont parfois moins cher le week-end et des promotions peuvent être appliquées à partir de la troisième ou de la quatrième nuit. Si les transports en commun sont accessibles et rejoignent facilement le centre, vous pouvez loger dans un quartier un peu plus excentré, où les prix pratiqués sont généralement moins cher. Enfin, évitez les périodes d’afflux touristique pour un événement local important : par exemple, n'allez pas à Venise au mois de février en plein carnaval, sauf si vous souhaitez participer aux festivités!

 

- Dernier point : un établissement hôtelier n’a pas à vous faire payer une chambre PMR plus cher qu’une chambre classique !

 

SITES INTERNET SPÉCIALISÉS DANS LE HANDICAP POUR RECHERCHER UN HÉBERGEMENT

  

- Tourisme & handicap : 4315 lieux en France ont été labellisés pour le handicap moteur au 1er juin 2017. Julien a suivi la formation pour être évaluateur de la marque qu'il connaît bien : les critères d'attribution sont très pointus et gages de confiance lorsqu'on recherche un hébergement adapté en France.

- Handiplanet : ce guide de voyage collaboratif et social a été lancé début 2017. Il permet à chacun de partager son expérience. Ce n'est pas encore le site idéal pour chercher un logement mais il devrait bien évoluer à mesure que les internautes apporteront leurs contributions.

- Mobee Travel : L'équipe de Mobee Travel s'occupe de réserver pour vous un logement accessible PMR conforme à vos besoins spécifiques. Elle peut vous aider gratuitement à réserver du matériel médical et à louer une voiture aménagée.

BON PLAN ! Bénéficiez de 50€ de réduction avec le code HANDILOL50 sur toute réservation de 7 nuits et + chez Mobee Travel et bénéficiez de 20€ de réduction avec le code HANDILOL20 pour les séjours de moins de 7 nuits !

 

Wheel'Cap : cette plateforme recense les hébergements et les activités accessibles dans les départements Loire-Atlantique et Vendée. Jean-Marie Marquet est l'auteur de ce site très bien conçu : il se déplace lui-même en fauteuil manuel et teste personnellement les lieux pour recenser l'accessibilité. ll propose des fiches très détaillées avec photos et mesures : c'est pour nous LA plateforme la plus précise en terme de détails.

Notre avis :

Le site Tourisme & handicap n'est pas très ergonomique ni moderne mais il a le mérite de recenser un grand nombre de lieux contrôlés rigoureusement. D'autres sites plus actuels se servant de la même base de données, il peut être plus confortable de les utiliser. Nous regrettons toutefois que ces sites ne disposent pas de plus de références hors lieux labellisés Tourisme & handicap.

Comme nous voyageons essentiellement à l'étranger, nous utilisons plutôt les sites mentionnés dans le paragraphe suivant pour effectuer nos recherches, en particulier Booking.

 
En voir plus

SITES INTERNET POUR RECHERCHER UN HÉBERGEMENT AVEC LE CRITÈRE "ACCESSIBILITÉ PMR"

Sites Internet pour chercher des hôtels, des Appart'hôtels, des maisons d'hôtes :

Adagio - Booking - Handioasis (maison d'hôtes à Marrakech) - Hostelworld - Hotels.comTrip Advisor

Il existe un grand nombre de sites Internet mais personnellement, c'est le site Booking que nous utilisons le plus

Booking est le leader de la réservation d'hôtels en ligne. Les tarifs sont en principe toujours moins cher que si vous réservez directement sur le site de l'hôtel souhaité. Un filtre permet de n'afficher que les établissements qui disposent d'équipements spécifiques pour les personnes à mobilité réduite : méfiez-vous toutefois car cela relève de la déclaration de l'hôtelier.

Notre conseil : faites votre recherche sur Booking pour trouver un hôtel et avoir une idée des prix, puis contactez l'hôtel par mail pour vérifier la disponibilité de la chambre PMR, pour demander des photos de la chambre et pour comparer les prix ! 

Si vous réservez sur Booking, vous pourrez indiquer que vous souhaitez la chambre PMR dans une zone de contact après avoir payé. Renvoyez alors un mail à l'hôtel pour lui demander s'il a bien reçu la réservation de Booking.

Dans nos descriptifs de voyages, nous indiquons à la rubrique hébergements les hôtels que nous avons contactés et s'ils étaient accessibles. A chaque fois que c'était possible, nous avons mis les liens des hôtels sur Booking. 

 

NOTRE EXPÉRIENCE

Depuis que nous voyageons, nous en avons vu des choses ! De plus, Julien réalise régulièrement des audits d'hébergements et il est parfois plus que surpris lorsqu'un hôtelier lui dit avoir respecté les normes d'accessibilité, alors qu'il est par exemple impossible de se transférer depuis son fauteuil roulant sur les toilettes!

En France, les hôtels font partie des établissements recevant du public qui doivent remplir les conditions d'accessibilité en faveur des personnes en situation de handicap, d'ici la fin d'année 2018. Cette obligation résulte de l'ordonnance du 26 septembre 2014, prolongement de la loi handicap de 2005. Si vous rencontrez des difficultés dans un établissement français alors qu'on vous a bien attribué une chambre PMR, n'hésitez pas à faire remonter vos observations immédiatement à votre arrivée auprès de l'accueil et de la direction. Selon le degré d'inaccessibilité des lieux et selon la bonne ou mauvaise foi de vos interlocuteurs, nous vous encourageons, lorsque cela est possible, à faire preuve de diplomatie et de pédagogie lorsque vous expliquez les problèmes auxquels vous êtes confronté. Le message passera mieux et l'hôtelier, s'il est compréhensif et ouvert d'esprit, sera plus à même de réaliser les travaux nécessaires. Si vous ne connaissez pas les obligations légales d'une chambre d'hôtel en terme d'accessibilité, nous vous invitons à consulter le paragraphe suivant qui reprend les points de la réglementation sur le sujet.

Difficultés rencontrées

- Difficulté de trouver des hôtels accessibles ET adaptés : ascenseur trop petit pour monter à l'étage de la chambre, pas d'espace pour circuler dans la chambre et/ou dans la salle-de-bain, impossibilité de se transférer sur les wc ou sur le siège de douche, présence d'une baignoire au lieu d'une douche italienne, pas de siège de douche dans la douche italienne... 

- Le matériel n'est pas toujours en bon état (nous avons eu le cas d'une chaise de douche dévissée)

- Les hôtels accessibles sont souvent plus cher, voire très cher

- Certains établissements font payer plus cher une chambre adaptée qu'une chambre classique en raison des aménagements effectués, alors que ce n'est pas légal !

Juillet 2014 : nous souhaitions réserver une chambre d'hôtel dans un petit village pour une nuit car nous étions de mariage mais finalement cela ne s'est pas fait. En effet, la chambre pour deux coûtait 50 euros sur internet mais pour avoir la chambre adaptée PMR, il fallait rajouter 15 euros (prix d'une chambre pour 3...). La directrice de l'établissement nous a expliqué que cela était dû aux aménagements qui avaient été réalisés en comparaison avec une chambre classique. Finalement, elle a proposé de nous offrir le petit déjeuner (soit 9 euros moins cher) mais nous avons refusé, plus pour le principe que pour une question d'argent et avons trouvé une autre solution. Nous avons trouvé discriminatoire le fait de devoir payer le prix d'une chambre pour trois alors que nous étions deux, seulement à cause du handicap.



Septembre 2014 : lors de notre voyage à Bordeaux, nous avons rencontré un problème matériel assez grave : le siège de douche fixé au mur avait ses fixations dévissées et le siège était prêt à tomber ! Heureusement que nous l'avons remarqué avant de tenter de s'asseoir dessus car cela aurait pu être très dangereux pour Rudy.

Juin 2015 : nous avons loué un studio PMR à Paris dans une chaîne connue. La salle-de-bain n'était pas aux normes et il était impossible de se transférer du fauteuil au siège de douche fixé au mur! Résultat : impossibilité de se laver pendant plusieurs jours, alors qu'on était en période de canicule. Après quelques échanges par mail et téléphone avec la direction, nous avons obtenu une remise de 50% sur notre séjour.

Août 2016 : nous voulions réserver un appart hôtel pour deux personnes à Montpellier qui était affiché au prix de 60€ la nuit. Nous avons appelé pour vérifier l'accessibilité des lieux : on nous a dit qu'il n'y avait pas de studio adapté pour deux et qu'il fallait prendre le studio pour quatre. Sauf que le prix est alors passé du simple au double, soit 120€! Si nous avions réservé le studio pour 2 sans appeler, il nous a été dit que l'on nous aurait modifié notre réservation le jour même pour prendre le studio pour quatre, plus cher : une pratique illégale.

 
 

LA RÉGLEMENTATION DANS LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC, SITUÉS DANS UN CADRE BÂTI EXISTANT

Arrêté du 8 décembre 2014

Article 17 : Les chambres des locaux d'hébergement

Le nombre minimal de chambres adaptées est défini de la façon suivante :
1 chambre si l'établissement ne comporte pas plus de 20 chambres ;
2 chambres si l'établissement ne compte pas plus de 50 chambres ;
1 chambre supplémentaire par tranche ou fraction de 50 chambres supplémentaire au-delà de 50.


Les chambres adaptées sont réparties entre les différents niveaux accessibles.

Les largeurs de passage des portes

- Seules les portes permettant de desservir et d'accéder aux chambres adaptées et aux services collectifs ont une largeur minimale de passage utile de 0,83 m.

 

- Dans le cas où une porte située en amont du cheminement présente une largeur inférieure, la largeur minimale de passage utile de la porte de la chambre adaptée ou des locaux de services collectifs est égale à celle de la porte située en amont, avec un minimum de 0,77 m.

Dimensions réglementaires

Une chambre adaptée comporte en dehors du débattement de porte éventuel et de l'emprise d'un lit de 1,40 m × 1,90 m :
- un espace de manœuvre de 1,50 m de diamètre avec possibilité de demi-tour ;
- un passage d'au moins 0,90 m sur au moins un grand côté du lit.


Dans les établissements où les règles d'occupation ne prévoient qu'une personne par chambre ou couchage :

- Le lit à prendre en compte est de dimensions 0,90 m × 1,90 m.

Recommandations :

- La hauteur du lit (sommier + matelas) doit être comprise entre 0,45 m et 0,50 m du sol.

Équipement réglementaire

Toutes les chambres répondent aux dispositions suivantes :

- une prise de courant au moins est située à proximité immédiate de la tête de lit et, pour les établissements disposant d'un réseau de téléphonie interne, une prise téléphone est reliée à ce réseau ;
- le numéro ou la dénomination de chaque chambre figure en relief sur la porte, présente une taille suffisante et un contraste visuel par rapport à son environnement et est positionné dans le champ de vision du client.

Recommandations :

- Eviter le mobilier fixe.

- Prévoir une table de chevet dont la hauteur est égale à celle de la literie, soit 50 cm, et dont les dimensions minimales sont de 40 cm x 40 cm.

- Prévoir un contrôle possible de toutes les lumières de la pièce, y compris de la salle de bain, depuis la tête de lit.

- Prévoir des prises de courant atteignables depuis la tête de lit à côté des interrupteurs. Pour cela, les positionner à une hauteur de 70 cm.

- Prévoir une quantité de prises de courant plus importante que dans une chambre traditionnelle, par exemple pour la recharge d’un fauteuil roulant électrique ou d’équipements d’aide à l’autonomie. Les positionner à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m.

- Prévoir une penderie à ouverture facile et préhensible, avec des étagères situées entre 0,40 m et 1,30 m du sol. Les tringles doivent être situées à une hauteur préhensible, inférieure à 1,30 m. 

- Prévoir au moins deux patères fixées à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m.

 - Prévoir une table adaptée pour disposer les équipements nécessaires aux soins de la personne. Cette table peut également faire office de bureau. Elle ne doit pas empiéter sur l’espace de circulation dans la chambre.

Atteinte des accessoires et contraste

- Les équipements et le mobilier sont repérables grâce à un éclairage particulier ou à un contraste visuel.

- Les dispositifs de commande (interrupteurs, prises de courant, réglage de la climatisation et du chauffage) sont repérables par un contraste visuel ou tactile.

- Hauteur des équipements comprise entre 0,90 m et 1,30 m et à plus de 0,40 m d'un angle rentrant.

- Veiller au contraste entre les équipements ou accessoires et leurs supports de fixation.

Éclairage et sécurité

- La valeur d'éclairement moyen horizontal mesurée au sol est d’au moins 100 lux.

Recommandations :

- Les étagères des penderies doivent être suffisamment éclairées pour permettre un accès facile aux vêtements.

- Des volets ou rideaux occultant accessibles et simples d’utilisation permettent de gérer l’éclairage naturel et d’assurer l’occultation de la lumière de manière autonome. Prévoir un espace d’usage de 0,80 m x 1,30 m à côté.

handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels

Arrêté du 8 décembre 2014

Article 17 : La salle d'eau des locaux d'hébergement

Lorsque les chambres adaptées comportent une salle d'eau, celle-ci est aménagée et accessible. Si ces chambres ne comportent pas de salle d'eau et s'il existe au moins une salle d'eau d’étage, celle-ci est aménagée et accessible depuis la chambre par un cheminement accessible.

Espace d’usage et espace de manœuvre

- Un espace d'usage rectangulaire de 0,80 m x 1,30 m placé latéralement à l'équipement permettant de s'asseoir ;


- Un espace de manœuvre de 1,50 m de diamètre avec possibilité de demi-tour, en dehors du débattement de porte et des équipements fixes.

Équipement réglementaire

- Une douche sans ressaut de plus de 2 cm ;
- des barres d'appui permettant le transfert d'une personne en fauteuil roulant ;
- un équipement permettant de s'asseoir et de disposer d'un appui en position « debout ».

Recommandations :

- Lorsque cela est possible, opter pour une douche à l’italienne.

- Le dispositif de douche et les barres d’appui doivent toujours se trouver sur le mur latéral à côté du siège de douche.

- La barre d’appui horizontale démarre à partir de l’axe du siège de douche et déborde de 20 cm minimum par rapport à l’avant du siège.

- Les barres d’appui à ventouses sont à proscrire. Utiliser de préférence : une barre d’appui horizontale d’au moins 50 cm située entre 70 et 80 cm du sol, et une barre verticale (angle de 90° vers le haut) d’au moins 75 cm.

- Prévoir un dispositif de double douchette, dont une bloquée à 1 m ou avec un bouton poussoir.

- Implanter une tablette murale pour savon ou gel douche à 1 m de hauteur dans la douche ainsi qu’un porte serviette à 1 m de hauteur à proximité de la cabine de douche.

Recommandations pour le siège de douche :

- légèrement incliné vers l’arrière afin de limiter les risques de glissade et/ou de chute vers l’avant de l’usager

- légèrement creux pour permettre une assise confortable et sécurisée

- d’une largeur et d’une profondeur comprises entre 45 et 50 cm (tendre vers 50 cm idéalement)

- muni d’accoudoirs relevables et d’un dossier

- Certains usagers préfèrent les sièges de douche fixés au mur, d’autres préfèrent les chaises amovibles avec des pieds antidérapants qu’ils peuvent positionner où ils le souhaitent pour faciliter leur transfert. Proposer les deux lorsque cela est possible.

Atteinte des accessoires et contraste

- Les équipements et le mobilier sont repérables grâce à un éclairage particulier ou à un contraste visuel.
Les dispositifs de commande sont repérables par un contraste visuel ou tactile.

- Hauteur des équipements comprise entre 0,90 m et 1,30 m et à plus de 0,40 m d'un angle rentrant.

- Veiller au contraste entre les équipements ou accessoires et leurs supports de fixation.

handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels

Arrêté du 8 décembre 2014

Article 17 : Les cabinets d'aisance des locaux d'hébergement

Lorsque les chambres adaptées comporte un cabinet d'aisances, celui-ci est aménagé et accessible. Si les chambres ne comportent pas de cabinet d'aisances, un cabinet d'aisances indépendant et accessible depuis la chambre est aménagé à cet étage.

Espace d’usage et espace de manœuvre

- Un espace d'usage rectangulaire de 0,80 m x 1,30 m situé latéralement par rapport à la cuvette, en dehors du débattement de porte.

 

Dans le cas où les cabinets d’aisance se trouvent dans la salle d’eau :
- Un espace de manœuvre de 1,50 m de diamètre avec possibilité de demi-tour, en dehors du débattement de porte et des équipements fixes.

Équipement réglementaire

Le cabinet d'aisances intégré à la chambre ou l'un au moins des cabinets d'aisances à usage collectif situés à l'étage, comporte :

 

- une barre d'appui latérale permettant le transfert de la personne depuis le fauteuil vers la cuvette et réciproquement. La barre est située à une hauteur comprise entre 0,70 m et 0,80 m. Sa fixation ainsi que le support permettent à un adulte de prendre appui de tout son poids.

Recommandations :

- la surface d'assise de la cuvette est située à une hauteur comprise entre 0,45 m et 0,50 m du sol, abattant inclus, à l'exception des sanitaires destinés spécifiquement à l'usage d'enfants ;

- recommandations pour l’axe de la lunette : entre 0,35 m et 0,40 m de la paroi où est fixée la barre d’appui et entre 0,40 m et 0,50 m du mur où est adossée la cuvette. Si cela est possible, positionner l’axe de la cuvette à 0,60 m du mur où est adossée la cuvette : cela facilite le transfert pour les personnes en fauteuil roulant électrique. Si besoin, avancer alors le dossier pour que l’usager puisse s’adosser.

- Les barres d’appui latérales à ventouses sont à proscrire. Utiliser de préférence une barre d’appui horizontale avec prolongement oblique, ou bien une barre d’appui relevable. Les extrémités de la partie horizontale de la barre de transfert doivent correspondre aux extrémités de la cuvette (voir pointillés verts dans schéma ci-dessus).

- Prévoir une typologie et une implantation de chasse d’eau facilement utilisable et atteignable. Les chasses d’eau à poussoir sont recommandées, à condition que la poussée s’exerce sans résistance.

- Le distributeur de papier doit être utilisable en position assise et ne pas gêner l’usage de la barre de transfert.

- Toute poubelle doit présenter un dispositif d’ouverture accessible (proscrire les systèmes à pédale) et d’une hauteur minimum de 0,40 m : privilégier 0,50 m à 0,75 m. Placer la poubelle de façon à ce qu’elle ne génère pas un obstacle : faire éventuellement un marquage au sol ou la fixer au mur.

Les lavabos

- Les lavabos ou un lavabo au moins par groupe de lavabos sont accessibles aux personnes handicapées ainsi que les divers aménagements tels que notamment miroir, distributeur de savon, sèche-mains, patères.

 

- Un lavabo accessible présente un vide en partie inférieure d'au moins 0,30 m de profondeur, 0,60 m de largeur et 0,70 m de hauteur permettant le passage des pieds et des genoux d'une personne en fauteuil roulant.

 

- Le choix de l'équipement ainsi que le choix et le positionnement de la robinetterie permettent un usage complet du lavabo en position assis.

Recommandations :

- Préférer un lavabo plutôt qu’un lave-mains si la surface le permet et à la condition que l'usager puisse passer les genoux sous la partie inférieure.

- Ne pas installer un lavabo ou un lave-mains dans un angle. Si c’est le cas, le robinet ne doit pas se trouver à moins de 0,40 m de l’angle.

- Lorsque cela est possible, opter pour des robinets à détection infrarouge. Sinon, privilégier les robinetteries à levier. Proscrire les robinets avec bouton poussoir.

- Le distributeur de savon, le dispositif de sèche-mains et les patères pour les vêtements doivent être placés entre 0,90 m et 1,30 m du sol.

- La partie basse du miroir du lavabo est située entre 0,90 m et 1,05 m du sol. A défaut, le miroir doit être incliné de telle sorte qu’il permette une vision en position assise.

- Prévoir une différenciation eau chaude / eau froide aisée (couleur bleu et rouge) avec un indicateur visuel suffisamment grand. Ne surtout pas se contenter de la présence de lettres comme C (pour chaud) et F (pour froid).

Atteinte des accessoires et contraste

- Les équipements et le mobilier sont repérables grâce à un éclairage particulier ou à un contraste visuel.
Les dispositifs de commande sont repérables par un contraste visuel ou tactile.

- Hauteur des équipements comprise entre 0,90 m et 1,30 m et à plus de 0,40 m d'un angle rentrant.

- Veiller au contraste entre les équipements ou accessoires et leurs supports de fixation.

handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels
handicap, accessibilité, témoignage, PMR, personne à mobilité réduite, domicile, aménagement, salle-de-bains, siège, douche, hôtels

Note sur le paragraphe réglementation :

- Le texte est issu de la réglementation officielle.

- Sauf mention contraire, les illustrations proviennent des circulaires interministérielles de la Direction générale de l'urbanisme, de l'habitat et de la construction. Elles ont été réalisées par Pierre-Antoine THIERRY.

- Les prescriptions, dites "recommandations" dans le texte, sont issues du guide accessibilité de la Ville de Lyon, que Julien a rédigé en mars/avril 2017 dans le cadre d'un stage à la mission accessibilité de la Ville. Ces prescriptions sont propres à la Ville de Lyon et ont été rédigées en étroite collaboration avec le CARPA, le collectif des associations du Rhône pour l'accessibilité, qui regroupe une trentaine d'associations représentatives de tous les handicaps. Elles s'appuient également sur le guide accessibilité de la Ville de Toulouse, un recueil dont nous saluons la qualité du contenu.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now