ACCESSOIRES

LA SEXUALITÉ

handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité

Oui, les personnes en situation de handicap ont des désirs affectifs et sexuels ! Non, il ne faut pas que cela soit tabou !

 

La sexualité des personnes handicapées est un sujet qui nous touche beaucoup et parce que l'accessibilité ne se résume pas à prendre les transports ou à rentrer dans un commerce, nous souhaitons en parler !

 

De plus, les voyages sont propices aux rencontres, c'est bien connu! Une rubrique sur la sexualité a donc tout à fait sa place sur notre site :)

 

1- HANDY LOVER

 

Handy Lover est un dispositif innovant et précurseur qui contribue à l’autonomie et l’épanouissement sexuel des personnes à mobilité réduite, dont la forme physique leur permet d’avoir une activité sportive.

Dans son principe, Handy Lover est une assise autoporteuse mobile sur laquelle l’utilisateur prend place et génère, par le déplacement de son corps, conjugué à l’action des bras et/ou des jambes, un mouvement de va et vient.

Confortable, polyvalent, modulable et personnalisable, Handy Lover est non discriminant et apporte une solution adaptée à toutes les orientations et pratiques sexuelles, en fonction des différentes possibilités de mobilité physique. Il est aussi bien destiné aux personnes seules à mobilités réduites qu'aux personnes valides, ce qui permet son utilisation en couple mixte (personne handicapée/personne valide)

Handy Lover permet notamment :
– une relation affective et sexuelle à deux ou en solitaire ;
– un plaisir solitaire avec un sextoy phallique fixé sur un support réglable ;
– l’utilisation de deux sextoys phalliques fixés sur un support réglable, ainsi qu’un sextoy orifice solidaire du socle couplé à un sextoy phallique fixé sur un support réglable.

Actuellement, l'interface sextoy phallique est prévue pour la gamme des sextoys Doc Johnson - Vac-U-Lock. Les sextoys orifices et masturbateurs sont du type Tenga.

Le HandyLover est une innovation brevetée de conception et de fabrication française. La Chaire UNESCO Santé Sexuelle et Droits Humains soutient ce dispositif qu'elle considère comme un réel produit de santé sexuelle.

Prise en charge :

  • MDPH : étant donné la notoriété croissante de ce produit, on peut espérer qu'il sera pris en charge par les MDPH dans le cadre de la compensation du handicap. Une chose est sûre : plus il y aura de personnes qui feront un dossier de demande de prise en charge à leur MDPH, plus ces dernières seront amenées à répondre, nous l'espérons, par l'affirmative.

  • Assurances : la perte ou la modification de la sexualité peut toucher les personnes victimes d’accidents quels qu’ils soient (accident de la route, du travail, domestique). Dans le cadre de la procédure d’indemnisation avec expertise médicale, les victimes de préjudices corporels sur le plan de la sexualité peuvent demander une éventuelle prise en charge du Handy Lover par leur assurance. Certaines assurances ont déjà annoncé qu'elles examineraient les demandes avec attention.

Pour plus d'informations :

  • Site officiel HandyLover : n'hésitez pas à contacter directement le fabricant pour toute demande. Le site est en phase de lancement et d'autres accessoires seront mis en ligne prochainement.

handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité
handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité
handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité
 
handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité

2- La boutique en ligne HANDIJOY

 

HandiJoy conseille, conçoit et distribue des produits pour aider les couples à surmonter les problèmes de mobilité physique.

A l'origine de cette boutique en ligne : Damien Letulle, ancien sportif de haut niveau devenu tétraplégique en 1997 suite à un accident. Lorsqu'il a rencontré sa femme, il s'est mis à la recherche d'accessoires qui pourraient l'aider à mieux vivre sa sexualité avec elle. Il a ainsi découvert l'IntimateRider, un appareil conçu aux États-Unis pour aider les personnes en situation de handicap lors des relations sexuelles. 

Voulant aider les autres personnes dans son cas, il a ensuite décidé de créer Handijoy avec son épouse, afin de proposer d’autres produits pour aider les couples à avoir une vie sexuelle plus épanouie.

Parmi les articles disponibles sur le site, on trouve également une version revisitée du kamasutra, intitulée tout simplement... le parasutra

Pour plus d'informations

  • Site officiel de Handijoy

  • A noter : l’IntimateRider peut être pris en charge par la MDPH dans le cadre de la compensation du handicap.

handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité
 

3.1 Film - 2013 - "The Sessions"

 

Sorti en mars 2013, "The Sessions" est basé sur l'histoire vraie de Mark O'Brien. Paralysé à cause de la polio (il ne peut bouger que la tête) et souffrant d'insuffisance de la ventilation pulmonaire, Mark passe son temps allongé dans un poumon d'acier, une machine qui lui permet de respirer. 

N'ayant jamais connu l'amour et le plaisir charnel, il se décide à passer une petite annonce qui lui fait rencontrer Cheryl, assistante sexuelle. S'ensuivent une série de séances (les "sessions", d'où le titre du film) qui sont avant tout des exercices d'éveil corporel, menés comme une thérapie. Au fil des rendez-vous, Mark s'attache de plus en plus à Cheryl...

Habile mélange de tendresse et d'humour, ce film nous a beaucoup plu. Il permet de démystifier le sujet tabou qu'est l'assistance sexuelle et de comprendre que non, cette profession n'est pas de la prostitution déguisée et qu'il ne s'agit pas que de pratiques sexuelles. Les assistants se doivent d'être formés et très psychologues dans leur initiation à l'éveil corporel. A voir absolument pour mieux comprendre le sujet!

Pour plus d'informations :

  • Bande-annonce et secrets de tournage sur Allociné

handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité

3.2 Court-métrage - 2014 - "Prends-moi"

Lorsque nous parlons d'assistance sexuelle, on nous rétorque régulièrement que cela revient à de la prostitution. Nous en avons assez d'entendre cela et aimerions sensibiliser plus les gens sur le sujet car l'assistance sexuelle ne se résume pas qu'à des pratiques sexuelles, loin de là! C'est Rodolphe Brichet, concepteur du Handylover, qui nous a fait découvrir le court-métrage "Prends-moi". Nous l'avons adoré! Il illustre tout à fait le message que nous aimerions porter aux gens. Aider un homme handicapé moteur à mettre son sexe dans celui de sa partenaire, elle aussi handicapée moteur, cela n'a rien de la prostitution ! 

 

Voici la présentation du film « Prends-moi » d’Anaïs Barbeau-Lavalette et André Turpin, telle qu’on peut la trouver sur le site d’Arte :

 

" Dans un centre d’hébergement et de soins pour handicapés, un soignant se voit confronté à une tâche qu’il ressent comme bien embarrassante. Mani travaille depuis peu comme soignant dans un centre pour handicapés. Son travail consiste à répondre aux besoins et aux demandes des résidents de l’établissement, à faire leur toilette quotidienne par exemple. Mais parmi ses attributions, il y a aussi l’accompagnement des handicapés dans la « chambre d’intimité », où les pensionnaires peuvent demander d’aller pour avoir des relations sexuelles. Un jour, il doit accomplir une tâche particulièrement intime qui le met très mal à l’aise. Il demande un entretien avec son supérieur…"

A voir et à partager pour faire évoluer les mentalités !

 

4- Magazine - J'existe et je veux

 

Ce magazine, rédigé en facile à lire et à comprendre, s'adresse à trois types de lecteurs :

- les personnes déficientes intellectuelles

- Les professionnels travaillant en institutions spécialisées accompagnant des personnes atteintes de handicap intellectuel

- les aidants

Il vise à expliquer les notions d’affectivité et de sexualité, qui ont longtemps été inaccessibles aux personnes déficientes intellectuelles, parfois même interdites. Ce manque a entraîné des lacunes concernant les connaissances du corps, les termes adaptés à la vie affective et sexuelle, les risques de maladies sexuellement transmissibles et les risques de grossesses lors de rapports non protégés, le plaisir, le déplaisir, ou encore le consentement.

Pour plus d'informations :

handylover-sexualité-sextoys-handicap-accessbilité